Du 1er au 30 juin « CARTE BLANCHE A GECKO »

Du 1er au 30 juin 2019

CARTE BLANCHE A GECKO

Spectacles des ateliers du théâtre Marie-Jeanne

Si vous souhaitez découvrir se qui se trame toute l’année dans nos ateliers, c’est l’occasion !

En semaine les ateliers juniors et à chaque week-end, du vendredi au dimanche soir, sa thématique : clown, masque, bouffon, cabaret ou marionnette.

NB : le programme détaillé paraîtra en mai 2019

Pour voir plusieurs spectacles, demandez le PASS GECKO (voir tarifs)

3 et 4 mai à 20h30 « MARCA MAU »

Leda Atomica Musique (Marseille) vous présente

MARCA MAU

Théâtre musical

Public adulte

Production Léda Atomica Musique

Distribution  El Kabaret

« Ici vers l’an -600 des marins ont abordé venant de Phocée, cité grecque d’Asie Mineure. Ce fut un coup de foudre entre une indigène et un étranger qui donna naissance à Marseille d’où rayonna en Occident la civilisation » Si vous n’aimez pas les mélanges, les différences , les couleurs et le bruit , si pensez que « putaing ! » et « cong !» sont des gros mots, que la mer à 25° est chaude, et que les places de parking délimitent le stationnement des voitures, c’est que vous n’avez pas la chance d’être vraiment Marseillais

Durée du spectacle : 60 mn

Réservations :

Pour le vendredi 3 mai, c’est ici

Pour le samedi 4 mai, c’est ici

26 et 27 avril à 20h30 « Humaines ! »

Photo : Julie Caught

Salamandres & Geckos (Marseille) vous présente

HUMAINES !

D’après une écriture collective et divers auteurs

Public adulte (accessible à partir de 14 ans)

Adaptation et mise-en-scène : Patrick Rabier

Mise en sons  : Gianni Lentini et Patrick Rabier, avec l’oreille et l’aide bienveillante de Magali Lindemann, Thierry Vaudé et Alex Morier.

Maquillages, perruques et costumes  : Charlotte Chenoz

Avec : Martine Chenoz, Gianni Lentini et Nicolas Pecullo.

Georgie Piccialli, ancienne tenancière de cabaret et accessoirement mère maquerelle, revient dans cet établissement qu’elle a autrefois créé : le Cabaret Waldoff.

Deux créatures androgynes, Zorra Lüstern et Olga Natalia Kalkanochicova, essaient de faire survivre son œuvre, malgré l’abandon de la plupart des artistes et de la quasi désertion du public. Des retrouvailles aussi intenses qu’inattendues qui vont les amener sur le chemin des souvenirs et de l’évocation de leur condition d’aujourd’hui…

Mais pourquoi cet isolement soudain pour ces trois femmes loin des conventions ?

Réalité ou dernière rêverie nostalgique d’une Georgie au crépuscule de sa vie?

Durée : 1h30

Réservations :

Pour le vendredi 26 avril, c’est ici

Pour le samedi 27 avril, c’est ici